Amazon a payé Microsoft pour l’utilisation de Linux

Le lundi, Microsoft et Amazon ont annoncé un accord de réciprocité en matière de brevets. Selon ses termes Amazon paiera à Microsoft une somme d’argent (le chiffre précis n’est pas divulguée) pour l’utiliser … serveurs basés sur Linux!

Comme vous le savez, Microsoft prétend que de nombreuses solutions basées sur Linux viole ses propres brevets, tant d’entreprises seulement en cas de licence auprès de Microsoft, une telle décision, de vendre des logiciels basés sur Linux ou l’utiliser pour leurs propres zones. Parmi ces sociétés Novell, Samsung, Fuji Xerox, et maintenant de plus en Amazonie.

24 February 2010

Nous attendons avec impatience OsmocomBB - le jour gratuite du firmware pour le GSM
Chuck Norris a attaqué Linux-routeurs et modems

• Microsoft tente de monopoliser complètement le marché du système d'exploitation: "Dans Microsoft tribunaux insistent pour que Linux est la propriété d'elle et maintenant elle se comporte comme si Linux est sa propriété." »»»
Microsoft a annoncé la sortie de SQL Server sur Linux, ainsi que prépare le système d'exploitation basé sur Debian pour les périphériques réseau.
• La société a accordé une licence codecs H.264/AVC Canonical pour Ubuntu Linux »»»
La société Canonical est maintenant le seul fournisseur Linux, a reçu une licence pour utiliser le codec H.
• Député à la Douma, Robert Schlegel, a présenté un projet de loi de diriger les organismes d'État de Russie à utiliser uniquement des logiciels libres »»»
En vertu de ce projet de loi, d’utiliser un logiciel commercial de propriété.
• La Cour suprême du Canada: les organismes gouvernementaux d'acheter des produits Microsoft, sans considération d'alternatives est une violation des »»»
La Cour suprême du Canada a statué que le gouvernement du Québec est coupable de ce qu’ils ont acheté le logiciel de Microsoft, sans tenir compte des alternatives possibles.
• Dans le monde de Linux mûrit russes prochain scandale »»»
15 août 2011 a annoncé un concours pour créer un prototype de plate-forme logicielle nationale (BPF).